dimanche 11 juin 2017

Pour l'honneur

Tnadis que L'Elu attend avec impatience la majorité absolue,
d'autres vont vivre autrement d'une vie humaine
"Nous sommes venus au lieu où je t’ai dit que tu verrais les malheureux qui ont perdu le bien de l’intelligence. » (Dante, L'Enfer, chant III)
Jamais, ce matin, après une semaine parmi les beaux vivants des Nuits Noires d'Aubusson, l'idée d'aller voter, pour tenter, au milieu de la désunion la plus totale et sinistrement habituelle de mon propre camp, d'empêcher l'invasion programmée des profanateurs de la sépulture de l'Etat Providence et celle de leurs électeurs, enfants d'un Midwich ubérisé planétaire, ne m'a semblé aussi dérisoire. J'ai des procurations, la candidate communiste implantée depuis vingt ans (opposée à un FI...) est une bonne camarade.
Alors, une dernière fois.
Pour l'honneur. 
Après, on liquide et on s'en va. 
Se souvenir de William Holden dans Breezy, par exemple.