mercredi 17 mai 2017

Société civile, mon cul.

Un oubli malheureux, rattrapé de justesse: au nom de la société civile, mademoizelle Zazie a été nommée secrétaire d'Etat aux hormosessuels, aux bloudjines et aux gens qui ont envie de dire "Macron, mon cul" Ici, lors de sa première sortie à la rencontre des chauffeurs Uber.

Nommer un éditeur à la culture, c'est comme nommer un médecin à la santé, un professeur à l'éducation nationale, un général à la défense et un flic à l'intérieur. C'est très exactement le contraire de la politique. 
Autant dire que c'est du macronisme pur jus. 
Avoir une vision, un projet, c'est ça, l'affaire du politique qui est, en principe, élu pour ça et donc légitime. Après, on peut décider que la politique, ça ne sert à rien et qu'un pays, c'est une entreprise. D'ailleurs, on est bien parti pour. 

Je ne vise pas particulièrement ni les éditeurs,  ni les escrimeuses d'ailleurs ni les personnes en général, je vise ce faux bon sens qui plait tant aux journalistes en plein bovarysme médiatique, faux bon sens discrètement totalitaire qui fait croire que le spécialiste dans un domaine domaine donné a la légitimité pour penser politiquement ce domaine. 
La société civile, si elle veut faire de la politique, qu'elle commence par se faire élire.