mardi 14 mars 2017

Pour un moratoire républicain

Le débat démocratique serait quand même plus sain et apaisé, on pourrait vraiment discuter du fond,  si on pouvait  au moins suspendre la liberté de la presse de ces enc...de journalistes ainsi que l'action de la justice (tenue par ces salopards rouges du syndicat de la magistrature) pendant une période de cinq ans, disons, entre deux élections présidentielles. 
Un genre de moratoire pour sauver la république, quoi. 
(Ci-dessus, François Fillon dans un costume offert par un ami devant son château de la Sarthe lors de son sixième quinquennat de victime des médias.)