samedi 26 avril 2014

Norlande, et de cinq.

Cela a beau faire le cinquième, on s'y habitue pas, pourtant. Norlande a reçu ce matin le Prix spécial du jury des collégiens et lycéens venus de tout l'Aveyron à Villefranche de Rouergue. 
On songe sérieusement à ouvrir un consulat norlandais à Villefranche, du coup, avec les deux Aline et Monique. Et puis à Millau aussi, avec Manon, Sylvie et Marie. Et pourquoi pas à Rodez ou à Pont de Salars, avec la charmante lectrice de Calet (et de ce blogue). 
Il n'y a pas de raison, après tout.



2 commentaires:

  1. On ne voit pas votre côté gauche sur la photo, vous arboriez un oeillet rouge à votre boutonnière, non? Bravissimo!

    RépondreSupprimer
  2. Le parcours sans faute de Norlande, consacré de l'été au printemps par une belle jeunesse, est à l'image de la grâce de son héroïne. Une fois de plus, félicitations, cher Jérôme.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable